Le corps d’après-bébé : se réconcilier avec soi.

belly jelly jelly

Crédit photo : #LoveYourLines

Ça fait un moment que je voulais écrire cet article. Je n’étais pas sure de ce que j’allais dire, de comment j’allais l’amener. Je ne le suis toujours pas, mais bon, comme on dit chez moi « ça sort comme ça sort » !

S’il y a bien un moment où le rapport d’une femme à son corps est totalement biaisé, c’est pendant la grossesse. Ce corps qu’on connait, qu’on a apprivoisé, appris à aimer ou à détester, eh bien on s’y est habituée ! Et là, d’un coup, c’est un peu comme s’il ne nous appartenait plus !

Ces obus en lieu et place de poitrine, cette protubérance qui nous empêche de voir ce qui se passe en dessous du nombril, ces parties de nous qu’on ne va plus être en mesure de voir pendant quelques mois, ces kilos en plus derrière, devant, sur les côtés. Bref, c’est la merde compliqué !

tummy

 Crédit photo : #LoveYourLines

Et puis la joie d’avoir enfin son bébé, de l’allaiter aïe. Je l’ai fait. C’est mon corps qui a fabriqué, abrité, protégé ce petit être. Ce corps qui aujourd’hui ressemble à une zone sinistrée.

Quand je parle de mon corps comme une zone sinistrée, beaucoup me font la réflexion que le terme choisi est fort.

Sinistré(e) : (Celui, celle) qui est victime d’une catastrophe naturelle ou d’un fait de guerre entraînant des dommages importants.

Donc oui, sinistrée, non pas à cause d’une catastrophe naturelle, mais d’un fait de guerre entraînant des dommages importants. Parce que oui, c’était la guerre. Ce que mon corps a subi, étirement incontrôlable de la peau, vergetures, prise de poids, épisiotomie, déplacement des organes internes, passage d’un bébé de 3kg5 dans le bassin, allaitement, surproduction de lait transformation en vache laitière serait plus juste, perte de poids,… La guerre.

boobs

Crédit photo : #LoveYourLines

J’ai toujours eu un rapport particulier à mon corps. Trop de poitrine, trop maigre, trop musclée. Mais j’avais mis plus d’une vingtaine d’années à apprivoiser ce corps. J’étais habituée à lui, à ses « failles ». C’était MON corps.

Après l’Alien et l’allaitement, j’ai perdu mes tablettes de chocolat et de la poitrine bon, pour la poitrine c’était géééniaaaal ! . Tout le reste c’était du bonus ! J’ai gagné des hanches, des fesses même si je suis toujours dans la #TeamNoAss, du bide non, tout ne part pas d’un coup des que l’Alien est dehors, des vergetures et même des plis !!! Inutile de dire que ma féminité et mon estime de soi en ont pris un coup sa mère ! !!!

Ne plus se voir de la même façon dans le miroir, ne plus se voir de la même façon dans le regard de l’autre. Il faut du temps. Pas pour se reconstruire un corps, mais pour accepter que ce nouveau corps, ces nouvelles failles sont nôtres. Peut-être qu’elles s’en iront avec le temps, mais en attendant, elles sont là, et il faut faire avec. Chaque marque sur mon corps porte en elle une partie de ces 8 mois de combat acharné pour emmener Gazouillis dans ce nouveau monde. Chaque marque sur mon corps est un témoin de ma découverte de l’amour inconditionnel. Chaque marque sur mon corps fait aujourd’hui partie de moi, que je le veuille ou non, donc autant l’accepter hein…

belly baby head

Crédit photo : #LoveYourLines

J’ai mis un peu moins de trois ans quand même à apprivoiser mon nouveau moi. Et pour ça, le regard de l’autre est important. En fonction de ce que l’on voit dans ses yeux on prend confiance en soi, ou on la perd encore plus. En fonction de la confiance que l’on a en l’autre, on sera plus ou moins enclines à lui montrer nos failles, notre vulnérabilité. Shout out to my special one.

Je n’en suis pas encore au point où je porte fièrement chaque vergeture et chaque pli comme un trophée oui, oui, ça existe…, mais j’avance, step by step.

Oui, parce que là est tout le secret : un pas après l’autre.

Se réconcilier avec soi ne se fait pas en claquant des doigts, mais ça se fait, et ça a l’air plutôt génial !

body

Crédit photo : #LoveYourLines

Vous pouvez découvrir la campagne #LoveYourLines sur Tumblr et sur Instagram.

Publicités

10 réflexions sur “Le corps d’après-bébé : se réconcilier avec soi.

  1. J’adore cet article et ces photos,on dirait moi.Tu as tellement raison,j’ai un bebe de 6mois et je suis deja passee par toutes ces phases.Je commence tout juste a m’apprecier de nouveau.#loveyourlines

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: la confiance en soi après bébé

  3. Moi meme je suis maman de duxptit garçons et j’avoue que c’était dur au début mais maintenant j’assume ces petites imperfections qui sont aussi les preuves qu’on a donné à la vie à un etresi spécial. Le plus important ne pas se négliger, ne pas se laisser aller à cause du regards des autres. Leve toi chaque matin en te disant devant ton miroir que tu es une belle femme et une maman magnifique…

    Cordialement, Fara.

    J'aime

  4. Pingback: Merci Le Club des Cotonnettes ! | Gribouillis & Gazouillis

  5. Pingback: Je suis H E U R E U S E ! | Gribouillis & Gazouillis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s