Je suis H E U R E U S E !

Hello !

Je m’appelle Gribouillis, j’ai bientôt 29 ans, je suis single mom d’un petit monstre délicieux que vous connaissez sous le nom de Gazouillis, et aujourd’hui je vais vous parler de moi.

Alors oui, pour la reprise du blog, j’aurais dû aborder autre chose en premier. Pourquoi j’ai arrêté d’écrire pendant si longtemps ? Qu’est ce qui s’est passé dans nos vies depuis tout ce temps ? Que devient Gazouillis ? Mais en réalité, tous ces sujets prennent leur racine dans celui-ci et puis c’est mon blog, je fais ce que je veux.

19648008_10154895729218031_930251641_o  19749587_10154895724423031_1336313686_o

Comment suis-je devenue une femme, bien dans sa peau, accomplie sans foulard, épanouie et fière ?

 Et à cette question, je n’ai qu’une seule réponse : l’Amour.

Cette dernière année a été riche en émotions, en rencontres, en déceptions, en décisions. Bref, ça a été l’une des années les plus importantes de ma vie, l’année où j’ai appris à ACCEPTER.

 

Accepter de faire ce que j’aime, accepter de penser d’abord à moi.

Ça a l’air simple hein ? Et pourtant !

 Avec la maternité, j’ai oublié à un moment que je n’étais pas que la maman de l’une ou la compagne de l’autre. J’ai oublié qu’ils ne définissaient pas qui je suis. Je me suis oubliée, trop occupée à combler les désirs et les attentes de l’une et de l’autre. Et puis un jour, je me suis retrouvée seule, sans l’une, sans l’autre, et je ne savais pas quoi faire. Alors j’ai cherché, je me suis aménagé du temps pour moi, et j’ai renoué avec l’une de mes passions. Je m’y suis jetée à corps perdu, me réappropriant ce moi enfoui sous des tonnes d’ « eux », le découvrant changé, grandi, blessé, mais debout. C’est devenu mon exutoire et mon plan Marshall.

lovkiz afrohouse

LOVKIZ Brussels Festival 2016 – Session AfroHouse

 

Accepter son corps.

Une partie du travail était amorcée ICI, mais la plus importante part de cette réconciliation avec moi-même s’est faite grâce à cette passion redécouverte plus haut. La danse. Un de mes premiers amours. Sauf que j’ai découvert la Kizomba, danse de couple pour laquelle être en phase avec sa féminité et son hips game est essentiel, pour pouvoir être en phase avec le partenaire tarraxa on my mind.

12487318_920358454749283_3889670407791949411_o

Lights On Kizomba Décembre 2015 – Session Tarraxa

 

Accepter de prendre des risques.

Oui, et accepter que peut-être cette décision que je prends n’est pas la bonne.

Il y a presque un an, j’ai décidé de quitter la France, avec ma fille, mes doutes, mes espérances, et de rentrer chez moi, au Cameroun, écrin de mon enfance et rêve d’avenir. Et ce n’est pas toujours une partie de plaisir. Je suis partie sans garantie aucune, j’ai pris le risque que ça ne marche pas, que ça ne me plaise pas, que Gazouillis en souffre. Mais j’ai aussi pris le pari que ce soit génial. Et pour l’instant, ça l’est, malgré toutes les difficultés. Mais ça, ça mérite un article à part entière suspeeeeeens.

DSC_1092

Gribouillis et Gazouillis à Douala

 

Accepter de laisser s’en aller.

Il y a ces gens que l’on rencontre, qui ne sont pas voués à rester dans nos vies. Ils ont un but précis, nous faire grandir, nous apprendre quelque chose, et ma philosophie est que tout est à prendre, tout est à apprendre.

Il y a ces gens que l’on rencontre, que l’on voudrait désespérément garder dans nos vies, mais ce sont des oiseaux libres, impossibles à mettre en cage, alors on apprend à chérir chaque moment passé avec eux, sans redouter le moment où ils disparaîtront. On apprend à être reconnaissant d’avoir eu la chance de vivre ces moments, plutôt qu’être submergée par la tristesse des au revoir.

Mention spéciale à mon Aigle-Royal-Pangolin et à Doudou.

19686367_10154895806623031_1675432750_o

Tout est dit.

 

Accepter de s’aimer, Accepter d’être aimée, Accepter d’être heureuse.

Au final tout ce que je viens d’écrire là se résume en ces 4 mots :

ACCEPTER DE S’AIMER.

Et quand on ne s’aime pas, on n’autorise pas les autres à nous aimer. On les repousse, on leur donne toutes les raisons du monde de nous abandonner, et la plupart du temps, on ne s’en rend même pas compte. Et cet Amour dont je parle depuis le début de cet article, c’est l’Amour des siens. Ceux-là mêmes qui sont là pour nous, du rire aux larmes, du début à la fin, de jour comme de nuit.

Merci aux miens, vous vous reconnaissez. Merci d’être là même quand je m’auto-insupporte. Merci de me laisser être là. MERCI.

Aujourd’hui je peux dire sans sourciller que JE SUIS HEUREUSE, et ça, ça méritait bien un article.

La bise.

KribiJan17-18

Gribouillis, heureuse. 🙂

 

Publicités

Une réflexion sur “Je suis H E U R E U S E !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s